Guerre du Xvll ème Siècle

Nous sommes Au 17 ième siècles,L'Europe et L'amérique Nouvellement Découverte est en Guerre
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Département de la Maison du roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MaréchalFrançoislespéranc
premier ministre de France
avatar

Messages : 226
Date d'inscription : 27/12/2016

MessageSujet: Département de la Maison du roi   Mer 1 Mar - 20:52

Le département de la Maison du roi est un département ministériel de l'Ancien Régime, placé sous l'autorité du secrétaire d'État à la Maison du roi.

Avec le département de la Guerre, c'est le plus ancien des départements spécialisés, créé en 1570 par Charles IX en réunissant, au profit de Simon Fizes de Sauve, l'« ordinaire des guerres » et la Maison du roi. Les deux départements furent dissociés dès 1594 : Nicolas de Neufville, marquis de Villeroy rassembla les Affaires étrangères et la Guerre tandis que Martin Ruzé de Beaulieu conservait seulement la Maison du roi.

Le département de la Maison du roi regroupe quatre divisions principales :
la Maison du roi ;
les Bâtiments du roi ;
les affaires générales du clergé et les affaires de la RPR (la « Religion Prétendue Réformée ») ;
l'administration de Paris et des provinces.
La Maison du roi[modifier | modifier le code]
Le secrétaire d'État à la Maison du roi a la haute responsabilité de la Maison du roi, regroupant la maison civile (entre 1000 et 2000 personnes) et la maison militaire, cette dernière relevant cependant pour l'essentiel du secrétaire d'État à la Guerre. Mais cette responsabilité est en pratique essentiellement formelle, car les officiers de la Maison du roi sont, pour l'exécution de leur service, sous l'autorité effective du Grand maître de France.
Le secrétaire d'État est néanmoins chargé des recrutements : il reçoit des mains des officiers les dossiers de candidature et les soumet à l'agrément au roi.
Le secrétaire d'État est également chargé du choix et de l'aménagement des salles pour les États généraux.
Les Bâtiments du roi[modifier | modifier le code]
Le secrétaire d'État à la Maison du roi a autorité sur les Bâtiments du roi dirigés, selon les époques, par le surintendant ou directeur général des Bâtiments. Cette administration est principalement responsable des travaux dans les résidences royales ainsi que, pour partie, du mécénat royal dans le domaine de l'architecture, de la sculpture et de la peinture. Elle a également la tutelle des manufactures des Gobelins, de la Savonnerie et de Sèvres.
Le secrétaire d'État à la Maison du roi a par ailleurs autorité sur des établissements culturels et scientifiques comme la Bibliothèque du roi, Observatoire de Paris, le Jardin des Plantes, soit directement, soit par l'intermédiaire des Bâtiments du roi1. Il exerce la tutelle du Collège royal et des Académies et surveille les sociétés savantes et les spectacles donnés à la Cour (ainsi qu'à Paris, au titre de ses attributions spécifiques à la capitale : voir ci-dessous).
Les « affaires générales du clergé »[modifier | modifier le code]
Le secrétaire d'État à la Maison du roi contrôle l'expédition de la feuille des bénéfices. Il surveille la conduite des ecclésiastiques et contrôle les élections d'abbés ou de supérieurs d'ordres religieux. Il est chargé des relations entre le gouvernement et le clergé, par l'intermédiaire des agents généraux du clergé.
De 1598 à 1685, c'est le secrétaire d'État à la Maison du roi qui veille à la bonne application de l'édit de Nantes. À partir de 1749, les affaires de la RPR (la « Religion prétendue réformée ») sont réunies au département de la Maison du roi, mais sans fusion des services qui demeurent distincts.
L'administration de Paris et des provinces[modifier | modifier le code]
Le secrétaire d'État à la Maison du roi a des attributions de police et d'administration générale sur tout le territoire, sauf les provinces frontalières, qui sont du ressort du secrétaire d'État à la Guerre.
Depuis 1589, et à l'exception de la période 1749-1757, il a également la haute responsabilité de la ville de Paris où il doit veiller à l'éclairage et au nettoyage des rues, à la répression du vagabondage et de la mendicité, aux affaires de mœurs, à la surveillance des étrangers, à la censure des livres, à la surveillance des journaux et spectacles.
Dans ces attributions, le secrétaire d'État à la Maison du roi travaille en collaboration avec le lieutenant général de police et son administration

_________________
Le Maréchal François l'espérance
1 ier Duc de l'espérance (1642-1664)
1 ier Prince de l'espérance ( 1664-)
né en 1602
Rentre dans l'armée en 1612
commandant en chef des armées Française à partir de 1642 avec le vicome de Turenne à partir de 1661-1672
titre de chevalier de Saint-Louis  en 1622
Grand-croix de L' Ordre royal et militaire de Saint-Louis  en 1666
maréchal générale des camps  et des armée du roi 1642 -1672
secrétaire d 'état  à la Guerre 1661-1692
secrétaire d'état à la marine 1664-1688
Premier ministre de France 1692-
âge 94 ans
60 ans dans l'armée
retraite de l'armée comme militaire ,reste secrétaire d état à la Guerre
marié à karmina depuis 66 ans 1628-1694
père de adoptif du marquis Charles l'espérance
père du comte Pierre l'espérance
de la vicomtesse Johanna l'espérance
fortune de 30286 000 louis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guerrexvllemesiecle.forumactif.com
 
Département de la Maison du roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guerre du Xvll ème Siècle  :: Histoire , Chartes Du Forum, Hiérarchie :: Histoire-
Sauter vers: